Passer au contenu
Magasinez maintenant, payez plus tard avec Sezzle. | En savoir plus...
Magasinez maintenant, payez plus tard avec Sezzle. | En savoir plus...
BLM et mon beige.

BLM et mon beige.

C'est avec beaucoup de prudence que j'écris cet article. Un article tout simple. J'y ai songé longtemps avant de l'écrire, car je suis qui moi pour écrire sur Black Lives Matter. Juste une fille blanche qui vit sa best life avec rien trop pour me plaindre. Ça me donne pas beaucoup de crédibilité.

Du coup, je n'ai jamais été refusée l'accès à un emploi à cause de ma couleur de peau. Je n'ai jamais été exclue de rien à cause de ma mélanine - ou plutôt l'absence de. Ça ne me prendra pas 19 mois pour atteindre le même salaire qu'un homme blanc fait en une année pour le même travail. Je ne saurai jamais ce que c'est d'être dépeinte toujours de la même façon à la télévision, soit un caractère coloré qui parle fort et agressif, même que quand je regarde les femmes à la télévision, elles sont à peu près toutes comme moi et je me sens bien représentée dans mon éventail de beige d'émotions. Quand je me coupe, je peux aussi choisir des band-aids beige qui ne paraîtront pas trop sur ma peau. Quand je vais à la pharmacie, je peux choisir parmi une panoplie de shampooing et revitalisant pour mes cheveux, je n'ai pas besoin de faire toutes les rangées pour trouver des simples produits à usage quotidien. Bref, peut-être qu'il s'agit là d'exemple bien futiles, mais ca prouve juste à quel point que je n'en ai aucune idée de ce qu'ils - elles vivent.

J'aimerais donc bien avoir quelque chose de super intelligent et de profond à rajouter, mais je me rappelle que ce n'est pas ma place. Ce n'est pas ma voix qu'on est censée entendre, mais bien celle de ceux à qui nous l'avons trop longtemps étouffée.

Je vous invite donc à vous asseoir, à écouter, à lire, à vous instruire, mais surtout à accueillir. Accueillir l'inconfortable du changement. 

Article précédent Il y aura toujours une place à ma table.
Articles suivant Argent ionisé (Ag+) – l’antiseptique du XXIe siècle

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires